TenneT teste la méthode de labourage pour la pose de câbles souterrains

TenneT teste la méthode de labourage pour la pose de câbles souterrains

Bien que le processus d'approbation de SuedOstLink ne soit pas encore terminé, nous nous préparons déjà intensivement à la phase de construction, qui devrait commencer en 2023. Pour ce faire, nous nous appuyons sur la vaste expérience acquise dans le cadre de projets de câbles souterrains déjà réalisés. Dans ces projets, la méthode de la tranchée ouverte s'est imposée comme la méthode de pose standard ces dernières années. Cela implique de creuser des tranchées pour les câbles, qui sont ensuite soigneusement remblayées avec les matériaux excavés après la pose des câbles souterrains. Pour SuedOstLink, nous prévoyons d'utiliser deux tranchées pour les quatre câbles souterrains des projets 5 et 5a, qui seront posés dans des tubes de protection en plastique.

En revanche, la méthode dite du labourage est de plus en plus utilisée depuis quelques années comme alternative à la méthode de la tranchée ouverte, notamment pour la pose souterraine de câbles téléphoniques et Internet. En mai, nous avons testé cette technique innovante sur une zone près de Landshut pour la pose des tuyaux de protection de SuedOstLink.

Après d'importants travaux d'arpentage, nous avons, dans un premier temps, creusé une fosse de départ d'environ quatre mètres de long au lieu d'une tranchée pour les câbles. La charrue de pose avec l'arbre de pose, spécialement conçue selon les exigences du SuedOstLink, a été abaissée dans celui-ci. Cette prise est reliée à un grand véhicule de charrue. Le véhicule de la charrue était tiré par deux grands treuils d'une force totale de 180 tonnes. Au cours de ce processus, la charrue de pose a déplacé le sol dans le sens de la marche. Les deux tubes de protection des câbles en courant continu ainsi que les tubes de protection des câbles en fibre optique, les câbles de mise à la terre, la couverture et les rubans d'avertissement ont glissé sous la surface de la terre et ont été insérés directement dans le sol. Tout ce que l'on pouvait voir de l'extérieur était la façon dont les tubes de protection et les autres éléments à insérer étaient tirés dans le puits de pose. Derrière la charrue, une pelleteuse a pressé la terre végétale pour remettre la zone d'essai dans son état d'origine.

Les résultats de notre expérience permettront de savoir si la méthode de labourage peut faire face aux conditions exigeantes de SuedOstLink avec quatre tuyaux de protection. Comme l'expérience montre que les terrains escarpés, les sols pierreux ou rocheux et la traversée de routes, de rivières et de lignes de services publics présentent des défis particuliers pour le processus de labourage, nous avons choisi une zone agricole en pente pour notre expérience et avons planifié plusieurs courbes pour la section de labourage.

Pendant que l'expérience était en cours, nous avons utilisé des capteurs installés sur la charrue d'installation et le trou d'homme d'installation pour vérifier que les puits thermométriques étaient installés à la bonne profondeur ainsi qu'à la bonne distance entre eux. Une fois les travaux terminés, nous avons prélevé des échantillons de sol pour analyser l'effet du labourage sur l'état du sol. D'autres tests auront également lieu dans les mois à venir. Nous évaluerons de manière exhaustive toutes les données et échantillons recueillis. Ce n'est qu'alors que nous saurons si la méthode de labourage pourrait être utilisée pour SuedOstLink. Les premiers résultats de notre test à Wurmsham devraient être disponibles en automne. 

 

lien vers le rapport Tennet

Clip du film Tennet sur Youtube